Foot : Comment calculer la rentabilité d’un client ?

Redoutable dans son couloir, le latéral droit brésilien est la rampe de lancement numéro 1 de l’Argentin, Lionel Messi. Les arrivées en fanfare d’Ibrahimović et de Robinho complètent un secteur offensif contenant déjà dans ses rangs Pato, Inzaghi et Ronaldinho. L’efficacité offensive est retrouvée, notamment grâce au retour en forme du Brésilien Ronaldinho sur les ailes, motivé par la perspective de jouer en coupe du monde, et d’un duo offensif complémentaire devant lui: Alexandre Pato, et Marco Borriello dans le rôle de pivot après son regain de forme et sans oublier le joker Klaas-Jan Huntelaar. Février est marqué par le retour de la Ligue des champions. En 1989, avec le renfort du Néerlandais Frank Rijkaard, l’AC Milan redevient champion d’Europe contre le Steaua Bucarest en s’imposant 4-0, après avoir battu le Real Madrid 5-0 en demi-finale retour à San Siro. Barça. Il remporte cette année-là le Ballon d’or de France Football, grâce notamment à un Euro 2000 réussi (le Portugal termine premier de son groupe au premier tour devant la Roumanie de Gheorghe Hagi, l’Angleterre et l’Allemagne avant de perdre en demi-finale contre la France, beau maillot de foot mais marque les esprits par son parcours spectaculaire).

Lors d’un déplacement à Lens pour affronter Vermelles en Coupe de France, maillot de foot personnalisé le bus des Tigris est attaqué par des indépendants de Boulogne et des Karsud. Quelques jours après sa réapparition à la tête de l’équipe, en vertu d’un retentissant revers à domicile face au Rosenborg BK (1-2), Sacchi est éliminé de la phase de groupes de la Ligue des champions, lors d’une confrontation directe et décisive pour la qualification, alors que les rossoneri n’avait besoin que du point du match nul, pour valider leur participation au prochain tour. Le 2 octobre, le FC Barcelone obtient une première victoire à l’extérieur en Liga face au Sporting Gijon (1-0) grâce à un but d’Adriano (13e) et prend la tête de la Liga, à égalité avec Levante. Chelsea. Le Milan termine 3e du championnat à 10 points de l’Inter et à égalité avec la Juventus, et retrouvra donc la Ligue des champions lors de la saison suivante. Le début initial de la saison s’amorce mal, avec une première défaite face à l’AC Fiorentina (1-2), match comptant pour l’attribution de la Supercoupe d’Italie, l’entame de championnat et le bilan au bout des onze premières journées est famélique, conséquence, le 1er décembre 1996 et une défaite face au Piacenza Calcio (3-2) sonne le glas de l’aventure de Tabárez sur le banc milanais.

Le 9, Barcelone perd 3 à 2 face à l’Atlético de Madrid au Stade Roi-Abdallah de Djeddah la demi-finale de la Supercoupe d’Espagne qui inaugure son nouveau format à quatre équipes. L’équipe, totalement chamboulée doit se reconstruire, et le nouveau visage de l’AC Milan est désormais représenté par des joueurs comme Riccardo Montolivo, Cristián Zapata, Nigel de Jong, Giampaolo Pazzini ou encore Kevin Constant. Pour pallier son plus gros problème de la saison écoulée, la profondeur du banc, l’équipe réalise un mercato important : Ronaldinho arrive en star du Barcelone, accompagné par Gianluca Zambrotta, Mathieu Flamini et Philippe Senderos d’Arsenal, Luca Antonini et Marco Borriello reviennent de leur copropriété, et enfin Christian Abbiati est rappelé de son prêt pour devenir le nouveau gardien titulaire en place d’un Dida désastreux la saison passée. Cette prière se compose d’un dialogue (Sursum Corda), d’une préface, du Sanctus (dont le Benedictus), des paroles de l’Institution, de l’anamnèse, d’une épiclèse, d’une supplique pour le salut et de la doxologie. Cette situation s’améliore néanmoins après une victoire clé contre la Roma. Fin 2007, le Milan remporte brillamment la Coupe du monde des clubs à Tokyo et devient le premier club européen à gagner cette compétition, il s’agit là aussi d’une revanche (4-2) sur le Boca Juniors qui l’avait battu en Coupe intercontinentale en 2003. En janvier 2008, bien que le jeune Pato soit enfin autorisé à faire ses débuts avec le club, l’élément clé en attaque, Ronaldo, se blesse grièvement, et cela va s’en ressentir sur les performances du Milan puisque le club enchaîne les contre-performances en se faisant éliminer dès les huitièmes de finale de la Ligue des champions, et en terminant 5e du Calcio.

La crise économique, ponctuée des prix de joueurs devenus irréalistes à la suite des folies dépensières de quelques clubs, ainsi que la loi du fair-play financier nouvellement instaurée par la FIFA auront finalement raison du club, obligé de recruter à moindres coûts. Lors de la Copa Libertadores 2010, il ne fera que confirmer toute la confiance placée en lui, marquant 5 buts en 8 matchs, permettant au CA Banfield d’atteindre les huitièmes de finale, où ils seront éliminés par le futur vainqueur, les Brésiliens de l’Internacional. Dès ses premiers matchs, il s’affirme comme le leader de l’équipe. En coupe de l’UEFA, bien qu’étant le favori de la compétition, le club est éliminé dès les 16e de finale par le futur finaliste, le Werder de Brême. La 5e journée est marqué par un match de très haut niveau de la part de Olympique lyonnais à domicile contre le futur champion d’Europe le Bayern Munich. Cette transition et ce renouveau au sein du club lombard vont vite être ternis par une préparation d’avant-saison et une entame de championnat compliquée, illustrée notamment par une 12e place au soir de la septième journée de Série A et de nombreuses contre-performances.